Le métier de gestionnaire de copropriétés

Pour le bon fonctionnement des immeubles, les copropriétaires élisent un gestionnaire de copropriétés. Ce dernier joue un rôle à la fois administratif, financier et technique. Il représente ses mandants auprès des locataires, des prestataires et autres partenaires. Découvrez la description du poste et la formation pour devenir gestionnaire de copropriétés ainsi que les qualités et le salaire de ce professionnel de l’immobilier.

Description du poste de gestionnaire de copropriétés

Le syndic de copropriétés a pour rôle de gérer les immeubles dont il a pris la charge. Il a reçu mandat des copropriétaires pour s’occuper administrativement, techniquement et financièrement desdits immeubles. Ce spécialiste de l’immobilier se fait élire en assemblée générale annuelle pour un an. Il peut être reconduit ou non à la fin de son mandat.

Le gestionnaire de copropriétés travaille en collaboration avec une équipe qui l’assiste dans l’exécution des tâches. Il doit donc justifier de qualités managériales avec un sens pointu de la communication et de la négociation. Il intervient aussi bien au bureau que sur le terrain. Au niveau financier, il élabore les budgets relatifs au fonctionnement idéal des appartements. Il doit planifier les contrats d’assurance, les salaires, les impayés, les frais d’entretien et les travaux à effectuer. Il garantit une gestion efficiente et efficace de la trésorerie. Son intervention concerne notamment les parties communes des immeubles comme les cages d’escaliers et les ascenseurs. Il apporte des solutions pérennes aux éventuels dysfonctionnements. Il collabore avec différents acteurs tels que les locataires, le personnel technique, les professionnels du bâtiment, les banquiers, les fournisseurs, etc.

Le syndic de copropriétés veille à la stricte application du règlement de la copropriété. Il organise les réunions annuelles avec les copropriétaires. À cette occasion, il discute avec eux des besoins existants et les aide à trouver des solutions pérennes à leurs éventuels différends. Il les représente auprès des locataires, des prestataires et autres partenaires. Le syndic de copropriétés doit justifier de compétences avérées en gestion et en droit de l’immobilier.

Études et formation du gestionnaire de copropriétés

Pour devenir gestionnaire dans un syndic de copropriétés, divers cursus restent disponibles après le BAC. Vous pouvez choisir de décrocher :

  • un BTS en professions immobilières ou management d’unités commerciales ;
  • un DUT des carrières juridiques ;
  • un certificat de qualification professionnelle en gestion de biens immobiliers.

Pour des études plus approfondies, inscrivez-vous dans les universités françaises qui offrent des formations en licence et en master en administration de biens, gestion immobilière, etc.
Par ailleurs, vous avez aussi la possibilité de vous inscrire dans des écoles spécialisées en l’administration de bien comme :

  • l’École française de l’administration de biens (EFAB) ;
  • l’Institut du management des services immobiliers (IMSI) ;
  • l’École supérieure de l’immobilier (ESI) ;
  • l’École supérieure des professions immobilières (ESPI).

Ces études et formations vous permettent d’acquérir les multiples connaissances qu’exige le métier de gestionnaire de copropriétés. Vous deviendrez compétent en comptabilité et en droit immobilier. Vous vous familiariserez avec les normes en vigueur et les exigences techniques de l’univers des bâtiments. Toutes ces aptitudes vous permettront de discuter aisément avec les différents prestataires et partenaires qui collaboreront avec vous pour la réussite de votre mission de syndic de copropriétés.

Les qualités d’un bon gestionnaire de copropriétés

Pour garantir votre embauche rapide en tant que syndic de copropriétés, vous devez justifier de certaines qualités et compétences déterminantes. Un bon gestionnaire de copropriétés doit :

  • avoir un sens relationnel et d’écoute assez élevé ;
  • séduire par son aisance à régler les différends et les conflits ;
  • être parfaitement polyvalent ;
  • impressionner par son approche pluridisciplinaire ;
  • prouver sa capacité à fédérer différents acteurs autour de sa gestion ;
  • avoir un sens aigu de la communication et l’esprit de compte rendu.

Un gestionnaire de syndic de copropriétés qualifié doit rester en permanence disponible. Il doit se montrer prêt à aller sur le terrain pour rencontrer et discuter avec tous les acteurs impliqués dans la réussite de sa mission. Ce professionnel doit avoir le contact facile et démontrer d’une véritable aisance à communiquer. Cela l’aidera à bien gérer les éventuelles situations conflictuelles. Après l’obtention de votre parchemin, pensez à suivre un stage professionnel pour acquérir des expériences avérées. Vous en aurez besoin pour décrocher rapidement le premier emploi.

La journée type d’un gestionnaire de copropriétés

Le syndic de copropriétés Axium que nous suivons particulièrement en matière d’innovation a publié récemment cette vidéo sur son compte Youtube

Les potentiels employeurs et les perspectives d’un gestionnaire de copropriétés

Ce professionnel de l’immobilier peut choisir de collaborer avec un promoteur spécialisé en gestion d’immeubles. La désignation du gestionnaire de copropriétés intervient souvent en assemblée générale. Lorsqu’il relève d’un cabinet d’administration de biens, il peut gérer un portefeuille de propriétés. Après quelques années d’expérience avérée, il pourra créer sa propre agence. Il peut également mettre en place une équipe professionnelle et constituer son portefeuille de propriétés.

Salaire d’un gestionnaire de copropriétés

Un syndic de copropriétés représente un véritable cadre du secteur immobilier. Il gagne environ 5 000 euros bruts par mois. Mais, cela dépend du nombre d’années d’expérience et de la structure avec laquelle il travaille.